« Ma petite fille tu es âcre, froide et superficielle comme du lait caillé (…) »

,

« Ma petite fille tu es âcre, froide et superficielle comme du lait caillé (…) »
Pascal Antoine 24 avril 2015

« Ma petite fille tu es âcre, froide et superficielle comme du lait caillé. Je suis en colère contre toi. Ta fierté a tourné en une vanité aigre. Ton orgueil est devenu une coquetterie stupide. Aujourd’hui tu es une outre d’amertume. Je te crains, je te hais ma petite fille. Je voudrais que tu aies mon cancer et que tu souffres et avoir du temps pour te pardonner. Alors je meurs dans la colère. Je ne supporte pas que tu me survives, je voudrais que tu meures à ma place »

(le père à sa fille)

Rois & reine – A. Desplechin, 2004

Rois & reine  A. Desplechin, 2004

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest