Pour inaugurer la semaine « résistance » dans la Revue Watt, quoi de mieux que le dernier single de Depeche Mode, extrait de « Spirit », son 14ème album, paru en mars dernier.

Depeche Mode est un véritable mystère de la science, tant le temps ne semble pas avoir d’emprise sur ce groupe. Après bientôt quarante ans d’activité, Martin Gore, Dave Gahan et Andy Fletcher ont toujours des choses à dire, et ça s’entend, dans ce disque résolument engagé. Si « Spirit » est produit par le talentueux James Ford (Simian Mobile Disco, Foals, Arctic Monkeys), c’est bien la même formule gagnante qu’emploie ici le groupe, avec un son lourd, où la voix toujours aussi puissante de Dave Gahan s’entremêle avec des arrangements électroniques judicieusement distillés pour donner aux différents titres une amplitude impressionnante.

Dans « Where’s The Revolution », choisi pour accompagner la promotion de l’album, le texte fait indéniablement référence au climat géopolitique  actuel, entre élection de Trump, Brexit et montée des extrêmes.

Le clip, filmé par le génial Anton Corbijn, vieux compagnon d’armes du groupe, présente Dave Gahan en meneur de foules dans un décor industriel suffoquant. Approprié.

Depeche Mode appelle à la révolte. Laquelle ? Loin d’eux l’idée de s’ériger en donneur de leçons. Mais les pistes sont là. Il suffit de lire entre les lignes.