On a toujours hâte d’écouter un album de Suede.

Pour la voix de Brett Anderson, toujours aussi magnifique, parce que cela rappelle des souvenirs, pour ce que le groupe représente…

Néanmoins, et cela fait depuis plusieurs albums que ça dure, quand un disque de Suede arrive, on sait aussi que c’est pas le moment de rigoler.

Disons que là où « Dog Man Star», « Coming Up» ou « Head Music» (dans un genre plus groovy) étaient parfaits pour ambiancer une soirée, bon courage pour en faire de même avec « Night Thoughts», ou en l’occurrence sur ce nouvel opus, « The Blue Hour».

Là encore, dès le premier titre, « As One», le ton est résolument mélancolique, voire carrément tragique, comme sur tout le reste de l’album.

Jusqu’à ce chef-d’œuvre, qui arrive sans prévenir, intitulé « Life Is Golden», où l’on retrouve tout ce qui nous a fait aimer ce groupe.

Le texte est tout simplement bouleversant, la mélodie est sublime et le tout est déclamé par un Brett qui chante comme si sa vie en dépendait, comme toujours.

Le genre de titre qui vous sauve un album, une journée, une période de votre vie.

Rien que ça.