1/Meuble : Objet mobile qui concourt à l’aménagement des locaux d’habitation (Larousse)

Parmi toutes les images qui ont permis de bâtir la légende de John Fitzgerald Kennedy, il en est une qui me tient particulièrement à cœur. C’est cette célèbre photo prise un an avant sa mort dans le bureau ovale. On y aperçoit le président de la plus grande puissance mondiale travailler sur des dossiers avec son éternel sourire Colgate aux lèvres. A ses pieds, son fils, John John, surgit de manière espiègle en ouvrant une trappe. Il tient un joujou ou une sucrerie à la main droite, on le croirait sorti d’une longue exploration dans un tunnel mystérieux, on le sent sur le point de nous faire un « coucou ! ». Image extraordinaire que celle du président des Etats Unis dirigeant le monde depuis ce bureau – et Dieu sait que le monde était complexe en 1962 – et de cet enfant jouant à cache-cache avec le meuble le plus symbolique de la Maison Blanche.

BUREAU

 

2/Meuble : Objet, en général de caractère utilitaire, destiné à des activités précises (Larousse)

Ce meuble n’est pas n’importe quel meuble, il porte un nom précis, il s’agit du Resolute Desk et c’est sans nul doute une pièce mythique. Depuis 1880, date de son entrée à la Maison Blanche, tous les grands présidents des Etats Unis ont refait le monde sur ce meuble, objet propice aux cachotteries : la trappe qu’entrebâille le fils Kennedy a été installée par F.D Roosevelt pour dissimuler ses jambes appareillées et sa chaise roulante aux yeux de l’Amérique en guerre. Eisenhower y prononce tous ses discours télévisés durant la Guerre Froide en mentant allègrement, Reagan bluffe le monde entier avec sa guerre des étoiles…Bill Clinton l’a aussi utilisé et il est donc quasi certain que Monica Lewinsky connaissait l’utilité de la trappe, décidément réservée à l’espièglerie…

3/Bureau : meuble comportant une table pour écrire (Larousse)

Le Resolute Desk est un cadeau de la Reine Victoria, (cousine éloignée de Sa Majesté Muskar XII), au président Hayes. Il tire son nom étrange d’un navire britannique d’exploration arctique, le Resolute, parti en mission pour retrouver l’expédition Franklin, elle-même chargée d’explorer le Pôle Nord en 1845, et disparue corps et biens. On a retrouvé certains cadavres des membres d’équipage prisonniers des glaces, donc en parfait état, en… 1984 !

2988658069_1_9_2R2VuxWq

Toujours est-il que le Resolute fut également la proie des glaces à une époque où la banquise ne pardonnait pas et qu’il ne revint jamais à son port. La marine américaine le retrouva abandonné en 1855, tel un vaisseau fantôme, au large du Groenland. Après sa restitution, la Reine Victoria ordonna de tailler un bureau dans le chêne de la charpente du navire, et de l’offrir aux Etats Unis en guise de remerciement.

Le 31 août 2015, à Anchorage, en Alaska, Barack Obama a fait part de son inquiétude quant au réchauffement climatique. Il est le premier occupant du bureau ovale à prendre position de façon si nette sur ce sujet, à s’inquiéter de la fonte des glaces, chaque jour plus tangible, dans l’Arctique en particulier.

Et savez-vous où a été rédigé ce discours historique ? Oui, sur le bois d’un meuble provenant d’un navire autrefois emprisonné par la banquise. Certains disent que la nature prend toujours sa revanche. Moi ce genre d’histoire ça me glace…