À l’occasion du Paris Design Week, nous avons eu un énorme coup de cœur pour Barnabé©, Création et Édition de Mobilier Made in France, que nous avons rencontré à la galerie VIA. Son créateur-designer est un véritable enchanteur de bois, un magicien des formes !

 

Matthieu Lunet (alias Barnabé) est un artiste-artisan qui évolue et se développe au présent, comme chacun de ses dessins ; lui comme eux s’actualisent et renaissent selon la perspective adoptée pour les observer…

Comme sortis de son chapeau de magicien, ses meubles sont des êtres en mouvement, presque vivants…

De ses créations fleurit une enfance proustienne, sans jamais perdre de vue la fonctionnalité rationnelle de l’objet. Ce subtil mélange donne à chaque pièce un air d’inachevé…

En cela réside son charme et son style en perpétuel épanouissement !

 

 

 

Interview électrique de Matthieu Lunet – 5 septembre 2016

1. Qu’est-ce qui t’électrise ?

Beaucoup de choses m’électrisent… Pour moi, tout ce qui est nouveau m’électrise : dès que je vois quelque chose, quelqu’un, durant un événement, quelque chose dans ma vie, quand je voyage ou découvre un lieu que je ne connais pas, ça m’électrise… Globalement, ce qui m’électrise, si je devais résumer, c’est la curiosité ! Je suis ultra-curieux de tout ! C’est presque un défaut parfois, j’ai besoin d’alimenter cette curiosité au quotidien en découvrant des gens, des lieux, découvrir des formes, des matières…

2. As-tu déjà disjoncté ?

Oui, j’ai souvent disjoncté (sourire) ! Je disjoncte plutôt le soir après minuit et le vendredi ou le samedi en général. Je pense qu’il est important de savoir lâcher-prise de temps en temps, ça fait du bien !

3. Où recharges-tu tes batteries ?

Moi, j’ai un secret : c’est un petit coin de France qui s’appelle l’Aveyron ! Quand je suis là-bas… C’est un lieu qui n’est pas encore trop touristique, très beau avec des montagnes, des rivières… Un lieu où il y a tout, je pourrais en parler pendant des heures (sourire). J’ai la chance d’y avoir mon atelier. J’y vais très souvent et, à chaque fois que j’y vais, je reviens à Paris avec plein d’énergie et d’envie.

4. Qu’est-ce qui te ré(w)olte ?

C’est l’uniformisation. Le fait que tout soit identique, qu’on ait tous des goûts communs… J’adore les avis différents… J’adore que les gens me donnent un point de vue différent du mien, j’aime en débattre, en discuter. Ce qui me révolte, c’est quand les gens me disent « Je suis d’accord avec toi »… alors qu’ils ne le sont pas forcément, il y a toujours une différence, un point de vue, un détail différent… dans ce type de discussion, j’essaie toujours de pousser l’autre dans ses retranchements pour découvrir ce qu’il pense vraiment et trouver cette différence !

5. Plutôt électron libre ou prise de terre ?

Électron libre.

6. Vas-tu dans le sens du courant ?

Non, je ne vais pas dans le sens du courant… Et je trouve ça dommage qu’il y ait un sens du courant ! Ce qui est cool, c’est de pouvoir nager dans différents courants, dans plein de rivières avec plein de ruisseaux tous d’origines différentes… Je vais même préciser : le principe des ruisseaux qui vont dans une rivière qui elle-même se jette dans le fleuve est très chiant ! Ce serait beaucoup mieux un fleuve qui donnerait des rivières pour engendrer des ruisseaux : de l’uniformité vers la singularité, et non l’inverse (sourire).

7. Te fais-tu brancher ?

Oui, non, je ne sais pas trop… Je ne suis jamais très à l’aise dans ce type de situation, donc quand ça arrive, j’explique toujours très vite que je suis déjà connecté à quelqu’un.

8. Te sens-tu sous tension ?

Tout le temps, je me sens sous tension. C’est lié à mon caractère, je suis quelqu’un d’hyperactif, avec l’envie permanente de faire des choses… parfois la machine casse et je ne fais plus rien ! Globalement, je suis soit en surtension ou en hors-tension, je ne connais pas l’intermédiaire.

9. T’es-tu déjà électrocuté ?

Pour de vrai, oui (sourire) ! C’est un souvenir qui m’a marqué car lorsque j’étais enfant, je bricolais n’importe quoi et… j’ai mis les doigts dans la prise ! Depuis, je sais que ce n’est pas marrant !!! De manière plus symbolique aussi, j’ai l’impression de m’électrocuter tout le temps… Dès que je fais quelque chose qui sort du commun, quand je pousse mes limites, quand je tente un truc qui n’était pas prévu. S’électrocuter, c’est aller vers l’inconnu et souvent, c’est agréable !

10. Avec qui es-tu connecté ?

Je suis connecté avec tous ceux qui sont ouverts sur les autres et sur le monde qui les entoure… Et pour revenir à ce que je disais, je pratique la tolérance, je veux que les gens soient différents et je veux les aimer pour ça. Quelle que soit leur opinion ou leur état d’esprit, ce que les gens racontent, même sur des sujets dont on n’ose pas parler comme la religion, tant qu’il y a de la tolérance et que chacun comprend la position de l’autre, j’accepte de me connecter !

 

Show-Room Barnabé©Showroom-barnabÇ-HD-01

60 rue Guy Moquet - 75017 - Paris

Tel: 06 61 20 93 79

contact@barnabe-design.com

www.barnabe-design.com

Un grand merci à Alvaro pour son inspiration et ses idées dans la rédaction de cet article.